Genk : Avec Smart Retail City nous misons sur différents piliers

Lotte Trippaers, échevine de l’économie de la ville de Genk

Lotte Trippaers, échevine de l’économie de la ville de Genk

“Nos rues commerçantes font face à de nombreux nouveaux défis”, commence Lotte Trippaers, échevine de l’économie de la ville de Genk. “Je reste cependant convaincue que le potentiel de ces rues sera toujours présent. Certes, le commerce en ligne gagne en importance, mais je suis certaine que le client continuera à se rendre dans les magasins physiques. »

« Toutefois, en tant que ville, il est important que nous nous penchions, avec les commerçants, sur les défis et les opportunités et que nous saisissions la balle au bond. C’est ce que nous réalisons d’une part au travers de notre politique de renforcement du centre urbain. Afin de maintenir l’attractivité du centre de Genk, nous veillons, par l’intermédiaire de permis socio-économiques, de règlements d’urbanisme…, à éviter tout développement susceptible de perturber l’équilibre du centre urbain. D’autre part, nous veillons également à un bon équilibre et à une bonne complémentarité de l’offre entre les commerces du centre urbain et ceux de la périphérie.”

Smart Retail City
“Pour Genk en tant que ville, il est très important de travailler au centre commerçant du futur, main dans la main avec les commerçants. Car tant la zone commerciale que le commerce individuel jouent ici un rôle important. Miser sur le nouveau mode de shopping – dont l’e-commerce constitue un élément important – est crucial pour nous. Afin de confronter et d’inspirer les commerçants locaux, nous avons organisé l’an dernier un moment d’inspiration axé sur cette thématique. Smart Retail City, un projet bénéficiant du soutien financier du FEDER, de la Flandre et de la province du Limbourg, en est l’un des aboutissements.”

Développement de l’identité
“Avec Smart Retail City, nous misons sur différents piliers. Je pense notamment au développement d’une identité distinctive, quelque chose que nous avons déjà concrétisé avec succès dans la rue commerçante supralocale qu’est la Vennestraat. Cette rue a été transformée en ‘Rue des Sens’, ce qui a eu pour effet d’y rendre la vacuité pratiquement inexistante: le nombre d’immeubles inoccupés est passé de 26 à 3. C’est maintenant la Stalenstraat qui va être repensée et Shopping 2, dans le centre, fera bientôt l’objet d’une étude spatio-économique accordant une attention particulière à la faisabilité.”

Le nouveau mode de shopping
Le nouveau mode de shopping constitue un autre pilier important du programme Smart Retail City de la ville de Genk. “Faisant suite au moment d’inspiration de l’an dernier, nous proposons maintenant un atelier qui permettra aux entrepreneurs d’approfondir encore le sujet. Cet atelier sera en outre adapté à leur propre commerce et environnement urbain. Nous élaborons en outre une offre de produits et de services que nous proposerons aux commerçants genkois. De cette manière, les petits commerçants pourront eux aussi répondre parfaitement au nouveau mode de shopping et miser sur l’expérience. Enfin, nous allons numériser les rues commerçantes genkoises au travers d’une plateforme numérique.”

Développer et attirer
“Avec Smart Retail City, nous souhaitons également développer de nouvelles formes d’économie du noyau urbain et attirer de nouvelles formules de commerce de détail. C’est pourquoi nous veillons activement à attirer des ateliers artisanaux remplissant également une fonction de vente ou Horéca. Nous souhaitons par ailleurs développer une usine urbaine où les designers pourront travailler, en collaboration avec des chefs d’ateliers et des jeunes, sur des projets et des missions pertinents pour l’environnement urbain. Autrement dit, ils interviendront directement dans la réalisation de l’espace public urbain. Nous veillons ainsi à nous démarquer au niveau de l’environnement urbain”, poursuit Lotte Trippaers.